A prendre en compte lors d'un achat immobilier

Photo n° -


Dans vos calculs, vous pensiez en être quitte pour le prix du logement tout pile ? 

Prévoyez un budget plus large. L'acquisition d'un logement est entourée de frais, plus ou moins évidents, qu'il faut prévoir.

 Sortez la calculatrice, c'est parti.

Les frais lors d'un achat immobilier ont plus tendance à s'additionner qu'à se soustraire.

Les frais de notaire (frais d'acquisition)

Les "frais de notaire", en réalité dénommés frais d'acquisition, représentent 7 % du prix dans l'ancien. Oui, cela peut représenter beaucoup d'argent. Dans le neuf, c'est moins (2 à 3 %). Ils s'ajoutent au prix d'achat payé au vendeur. Le règlement se fait le jour de la signature de la vente.

Qu'y a-t-il dans ces fameux frais ? Pas mal de taxes en réalité. 

Les droits d'enregistrement (droit départemental, taxe communale, prélèvement pour frais d'assiette et de recouvrement),

la rémunération du notaire (les émoluments),

les débours, qui sont des frais annexes avancés par le notaire en votre nom.

Les frais liés au crédit

En plus du taux auquel vous empruntez et des frais de dossier facturés par la banque, l'assurance décès-invalidité qui couvre votre prêt est un vrai budget à prévoir. Elle sert à rembourser le prêt en cas de défaillance de votre part dans le remboursement (toujours utile !). 

Les tarifs s'expriment en % du montant emprunté avec une fourchette allant de 0,05 % du prêt à 0,3 % environ. Et comme toujours avec les assurances, mieux vaut être jeune, en bonne santé et non fumeur.

Enfin on ne le répètera jamais assez, vous n'êtes plus obligé de souscrire l'assurance que vous propose la banque. Vous pouvez aller voir ailleurs si les taux sont plus bas ! Et il y a de grandes chances pour qu'ils le soient.

L'indemnité d'immobilisation

Cette indemnité prouve auprès du vendeur votre volonté d'acheter. Elle correspond généralement à 5 % du prix de vente, mais peut aller jusqu'à 10 %, ou parfois rien du tout. Notez que c'est une avance sur le prix de vente, pas un frais en plus. Mais il faut pouvoir la sortir le moment voulu. Elle est versée à la signature du compromis de vente sur un compte sequestre. 

Les frais de courtage

Si vous faites appel à un courtier pour votre prêt (ce qui peut être très utile pour dégoter un bon taux d'intérêt), son service a un prix. Comptez environ 1000 €, ou bien 1 % du montant emprunté.

Les impôts locaux 

La taxe d'habitation et la taxe foncière sont dues par le propriétaire du bien au 1er janvier.

La taxe d'habitation est fonction de là où vous êtes domicilié au 1er janvier.

Donc l'année du déménagement, vous la payez au titre de votre ancien logement.

Pour la taxe foncière, vous rembourserez l'ancien propriétaire au prorata temporis de son occupation réelle du bien pour l'année en cours. 

Les charges de copropriété

En tant que futur copropriétaire, vous serez tenus de participer aux dépenses de la copro.

D'où l'utilité de demander avant de signer (et de lire !) les AG passées, pour voir si des travaux plus ou moins importants ne se profilent pas à l'horizon.

Comme ça vous ne serez pas pris au dépourvu le moment venu.

Évidemment si vous achetez une maison individuelle, vous n'aurez pas ce problème .